Ἐπιφάνεια ou l’apparition de la galette

Je ne sais pas vous mais moi quand je suis stressée ou contrariée je mange. Et tant qu’à faire plutôt du sucré.

En ce week-end marqué par l’attente insoutenable d’une réponse de mon hypothétique futur employeur, c’est donc tout naturellement que mes papilles et moi-même avons décidé de nous lancer dans la confection d’une… galette des rois !

Oui mais pas n’importe laquelle. Menace hépatique de la frangipane et de la surdose de beurre oblige, la galette 2011 sera donc… aux pommes et aux spéculoos. Je n’aurais pas franchement eu l’idée d’associer des spéculoos dans la garniture de ma galette, mais après avoir lu plusieurs recettes sur des blogs culinaires, j’avais bien envie de tester le mélange.

Je pourrais vous faire grâce de la publication de la recette, mais j’ai été quelque peu décontenancée par les quantités données, aussi voici ma propre version de la recette.

Ingrédients  sur votre plan de travail :

2 pâtes feuilletées

6 grosses pommes Jonagold ou Jonagored (j’ai nommé LA pomme à desserts)

Un paquet de spéculoos (ndla : premier dilemme sur la taille du paquet !  Si comme moi vous optez pour la marque Lotus (?!), en lot de 2 paquets, cela correspond à un étui entier de 25 biscuits environ)

1 cuillère à soupe de beurre (ndla : deuxième dilemme, résolu par environ 20 grammes de beurre)

1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse

3 cuillères à soupe de sucre en poudre

1 oeuf (jaune et blanc séparés)

2 cuillères à soupe de lait

1 fève

C’est parti !

Préchauffer le four à thermostat 6 (180°C)

1) Réduire les spéculoos en poudre fine au robot mixer ou sinon à la main avec un hachoir berceuse. Peler, épépiner et couper les pommes en gros cubes. Mettre le beurre à fondre dans une sauteuse et dès qu’il est fondu ajouter les morceaux de pommes puis laisser cuire sur feu moyen une dizaine de minutes. Ajouter le sucre en poudre, remuer et laisser compoter à couvert en remuant de temps en temps. Dès que la moitié des fruits a fondu mais qu’il reste encore des petits morceaux, retirer du feu et ajouter la crème fraîche et la poudre de speculoos. Bien remuer de façon à obtenir un mélange relativement lisse et homogène puis laisser tiédir.
2) Dérouler une pâte feuilletée sur une plaque de cuisson en conservant le papier cuisson en dessous. Garnir le disque avec la compote aux speculoos en laissant des bords de 3 cm tout autour. Bien étaler et niveler la compote. Déposer une fève. Badigeonner de blanc d’oeuf les bords à l’aide d’un pinceau à pâtisserie. Recouvrir avec la seconde pâte feuilletée en soudant bien les bords en appuyant dessus avec les doigts ou avec l’aide d’une fourchette (ndla : je suis partie dans une conception artistique de la galette avec un contour en couronne tel qu’en témoigne la photo… absolument pas indispensable !) Décorer le dessus de votre galette à l’aide d’un couteau et dorer avec le jaune d’oeuf battu avec le lait, avec un pinceau à pâtisserie.

3) Faire cuire environ 30minutes en surveillant. La galette est cuite lorsqu’elle est bien dorée.

Bon appétit !

Publicités

Une réflexion sur “Ἐπιφάνεια ou l’apparition de la galette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s