Bilan de janvier

Beaucoup de silence c’est vrai. Pour commencer ce n’est jamais très bon.

Ce n’est faute pourtant de tentatives d’articles, hélas toutes soldées par un « Déplacer dans la Corbeille ». Parce que l’émotion est trop forte parfois, parce que des mots ne décrivent pas assez les sentiments positifs ou négatifs ressentis. Surtout aussi, parce que finalement il est parfois plus dur de se livrer que d’encaisser et garder pour soi. Ca c’est pour les choses tristes bien sûr. Mais indéniablement, elles assombrissent aussi les quelques moments heureux qui auraient pu donner lieu à des écrits euphoriques.

Bref, c’est ainsi, n’en parlons plus.

Sachez néanmoins que depuis ce début d’année :

– j’ai trouvé un nouveau travail (après plus de 6 mois de recherche intense), que je commencerai d’ici quelques semaines

– j’ai géré ma première démission (et son stress préalable)

– je suis partie m’aérer le corps et l’esprit en haut des cimes enneigées

– j’ai commencé à réfléchir à des travaux made in Valérie Damidot à mener dans mon chez-moi

Eh oui, tout ça !

Par où tout commence…

Il m’aura fallu du temps. Beaucoup de temps pour que je décide de me lancer dans l’aventure du blog.

Ironie du sort, le lancement se produit quelques jours à peine après avoir entendu/lu que les blogs et même les emails étaient déjà obsolètes, archaïques. L’email est mort lira-t-on. Désormais et pour les générations à venir la révolution passerait par Facebook. Tant pis, comme me l’a toujours dit une amie : « mieux vaut avoir des remords que des regrets ». Je me lance, mais à tâtons, toujours paniquée par cette angoisse de la page blanche. Ceci dit je viens de remplir cinq phrases d’une traite et sans retour chariot. Pas mal pour un début !

La suite très vite.