Gariguettes et campanules…

 

Un titre printanier pour résumer ce week-end dans la capitale.

Soleil, farniente, jardinage et barbecue… Les ingrédients idéaux d’un week-end parfait et de p’tits plaisirs simples.

C’est fou comme il suffit de peu (de soleil et d’un air d’été en l’occurrence) pour que la vie ne soit que sourires, bonne humeur, légèreté…

Le syndrôme Amélie Poulain ?

 

 

 

On ne choisit pas sa famille… ceci dit sa belle-famille non plus.

 

J’ai comme beaucoup été élevée au mythe du conte de fée, au Prince Charmant, son destrier blanc… J’ai aussi découvert quelques années plus tard que ce même modèle de Prince n’était qu’une publicité mensongère des studios Disney. Adieu carrosse, château et robe de bal. Tout n’était qu’illusion et tromperie. Tout ou presque : Walt Disney n’a pas menti sur un point, la belle-mère.Enfin pas tout à fait.

Lire la suite

Québec, je me souviens : le savoir-vivre à la montréalaise

Il y a quelques années, j’ai vécu au Québec, à Montréal plus précisément.

Rectification : j’ai séjourné au Québec car tant que tu n’y as pas passé un hiver complet tu ne peux pas dire que tu aimes le Québec. J’en déduis donc que « y avoir vécu » est soumis au même critère.

Ce séjour m’a en tout cas permis de tomber en amour pour cette ville, ses habitants, leur façon de vivre et surtout leurs bonnes manières. Et force est de constater que nous ne les égalons pas dans ce domaine. A Paris en tout cas, car je ne vais pas généraliser à toutes les villes de France que je ne connais pas, le savoir-vivre en collectivité laisse à désirer. Lire la suite

La tentation matinale du supermarché, c’est mal…

C’est mal parce que nécessairement il est (trop) tôt, tu cherches parmi les rayons LE produit qui pourrait illuminer ta journée et là… tu es la proie la plus facile , celle que ciblent les pros du packaging, les experts du design accrocheur mais aussi les marketeurs habiles qui savent manier les mots pour qu’ils fassent tilt dans ton cerveau.

Voilà comment par cette matinée grisâtre et pluvieuse, je me retrouve à acheter ça :

Lire la suite